Communiquons

J’ai pris l’une à Barcelone et l’autre à New York. Aucune des deux ne m’a vu. Absorbées dans leur monde, connectées sur d’autres ondes, elles ignorent leur entourage. Je peux même leur mettre un filtre pour faire onduler violemment le décor, elles ne s’en rendent pas compte.

À l’époque de ces photos, Internet sortait dans les lieux publics. Grâce à Wifi, on commençait à s’y connecter partout. Ça m’avait surpris. Pourtant, de nos jours, il est normal de regarder son écran à tout moment, même en compagnie.

On s’isole pour communiquer.

20communication2


Ceci vous a plu ? Essayez cela :

Avide de comm’

8 réflexions sur “Communiquons

  1. il y a tout un essai dans ces mots : on s’isole pour communiquer. C’est le paradoxe inhérent à ce nouveau système technique que nous avons adopté pour écrire, et encore plus. On en vient à « considérer comme des choses les choses qui apparaissent sur nos écrans », tel que l’exprime si bien Stéphane Vial dans L’être et l’écran.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s