Mort d’hiver

Un linceul hivernal voile le blanc soleil

Et recouvre le monde d’un silence peureux.

Les flocons volent, puis fondent dans le sommeil,

Et la bise glacée zigzague sous les cieux.

 

À l’horizon s’étire le bras décharné

D’un corps enseveli sous la terre sombre,

Et sa main, vers l’astre clair, reste prosternée,

Tandis qu’il disparaît dans la pénombre.

 

Déjà noircis par les prémices de la mort,

Les doigts rigides tentent d’agripper le vent.

Vain combat d’un être fuyant le mauvais sort

Qui lui fit perdre un jour le décompte du temps.

 

Rigoureux sous sa robe aux plis enneigés,

Le ciel blanc menace d’un hiver infini

L’arbre qui tend vers lui ses branches dénudées,

Dans une prière au retour à la vie.

mortdhiver


Ce texte entre dans le cadre du concours de l’agenda ironique du blanc, organisé par Patchcath

Les autres récits sont ici <

33 réflexions sur “Mort d’hiver

  1. Pingback: Haïku | BODOBLOG

  2. Brrr, je ne voudrais pas être cet arbre; je n’aime de l’hiver que la glisse sur les pistes enneigées; le reste est assez insupportable, pour moi. Et je m’identifie si bien à cet arbre… 😉

    Aimé par 1 personne

  3. Mort d’hiver, mort de morte saison, et le printemps déversificoteur qui viendra reverdir tout ça.
    La photo est juste magnifique. Pour dérimer les asticots, moi j’utilise le mot, dans un sens, puis dans l’autre, après ça je le retourne comme un gant, et finalement je l’use en prose.
    Bravo et aussi merci d’avoir repris le flambeau pour l’agenda ironique de février. J’adore l’idée que le temps chemine aussi loin dans cet agenda là.

    Aimé par 1 personne

  4. C’est beau et pourtant j’ai eu peur de voir apparaître l’un des spectres de Stephen King ! 😉
    Il y a pourtant bien longtemps que j’ai renoncé à me faire peur en lisant un de ses livres ! Un ver dans ma mémoire survivant de ces lectures cauchemardesques !

    Aimé par 1 personne

  5. Pingback: Il est temps de passer le relai pour l’Agenda ironique – patchcath

  6. Pingback: Agenda ironique de l’an neuf (mais seize) et du mois Blanc – patchcath

  7. Pingback: Agenda ironique de l’an neuf et du mois Blanc – patchcath

  8. A un moment, j’avoue que j’ai comme craint un truc macabre… et puis ouf, c’était juste dans ma tête ! jolie, l’image de l’arbre-bras-main-doigt. Bref, c’est plein de belles images ! et puis comme ça je ne suis pas le 13e à table 🙂

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s