Soyeuse Ana

gal_soyeuse1bAna dit :

De l’ange j’ai la chevelure. Ma blondeur est céleste et nombreux sont les yeux qui l’admirent. J’entretiens soigneusement cet atout bien sûr, comme toute femme que je suis et que tu sais. Je peux passer des heures à m’occuper de mes cheveux : leur donner forme, les lustrer, les orner de compléments… C’est une partie de mon corps dont je prends grand soin.

Mais attention ! Si, au détour d’un miroir, je m’aperçois que la structure ou l’effet escompté ne sont pas réussis, c’est toute ma confiance qui disparaît. Je me sens misérable. Comme Dalila dans la légende : si la qualité de ma coiffure est mise en doute, je perds ma force d’attraction.


Extrait du roman
GAL_cover

La 4ème de couverture

Les extraits

Le livre

8 réflexions sur “Soyeuse Ana

  1. « Je me suis flatté les cheveux de la main qui ne tient pas la souris en lisant Ana, j’y ai enfoncé mes doigts, en ai apprécié la souplesse, pensant (de sous leurs racines), comme je la comprends », dit-elle.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s