L’animal infidèle

Ana dit :

Peut-on sérieusement exiger de son partenaire qu’il soit fidèle ? Comme tout engagement, c’est un choix qu’il doit faire librement. En effet, changer de partenaire est un comportement naturel chez les primates et il est normal que, même en couple, les êtres humains soient tentés d’être volages.

Demandons-nous quand même, au moment où le désir nous prend, quelle en est sa nature, sa raison profonde. Il est important, par exemple, de faire la différence entre l’instinct naturel et la déviance compulsive. Avant de blâmer l’infidélité, découvrons plutôt à quelle fin on souhaite un nouveau partenaire.

D’un côté, la quête de l’être aimé fait partie de l’évolution de l’individu. Il doit nécessairement progresser dans la qualité de ses relations afin d’obtenir la meilleure. Il y parvient grâce à ses conquêtes successives. Mais d’un autre côté, si cette quête devient chronique, elle crée des besoins aussi incontestés que contestables. Le désir incessant de trouver de nouveaux partenaires produit d’éternels insatisfaits. Plus il séduit, plus le séducteur alimente son besoin de séduction. C’est alors un primate qui croit progresser sur l’échelle de l’évolution.

Ainsi, la quête de l’amour fait avancer les uns et reculer les autres. Tout dépend de ce qui les pousse.


Extrait du roman
GAL_cover

La 4ème de couverture

Les extraits

Le livre

 

2 réflexions sur “L’animal infidèle

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s