Le rêveur d’or

La lettre recommandée lui est envoyée

D’un pays oriental où tout est merveille,

Et la poudre d’or qu’elle contient réveille

Son désir de partir aux mondes oubliés.

 

Il l’ouvre sur un miroir, les yeux avides,

Et discerne au loin, sur le sable brillant,

Une charmante promeneuse s’en allant

Jeter dans la glace sa beauté livide.

 

Il s’élance au rivage, aveuglément,

Et voulant la saisir contre sa volonté,

S’immerge dans les vagues reflets démontés.

 

Plus tard, son regard échoue malheureusement

Sur la glace déserte, après la marée,

Où s’abîme son âme aux rêves dorés.

reveurdor


Ce texte entre dans le cadre du concours de l’agenda ironique des mondes invisibles, organisé par Anna Coquelicot.

> Les autres récits sont ici <

16 réflexions sur “Le rêveur d’or

  1. Pingback: Haïku | BODOBLOG

  2. Des mondes oubliés dans lesquels il est aisé de se laisser aller… encore faut-il pouvoir les partager…

    J'aime

    • Merci, c’est un style que je n’utilise plus très souvent. Dans ma jeunesse, par contre, oui, j’écrivais des poèmes. Mais la jeunesse se perd dans les miroirs, elle aussi.

      J'aime

  3. Pingback: Agenda Ironique, les textes | Bizarreries & Co

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s