La cité des dragons

city_dragon

Le plus ancien quartier de Londres est aussi le plus moderne. Entre les ruelles médiévales de la City poussent de nombreux gratte-ciel, formant une jungle architecturale des plus originales. Le quartier est aussi nommé le Mille carré. Si l’on compte sa surface en puissance, c’est peut-être parce que c’est un important centre d’affaires. L’argent y circule en effet, des caves obscures aux bureaux lumineux du trentième étage, à grands battements d’ailes. Les dragons de la finance survolent la City depuis des générations.

Ainsi sont les édifices, au cœur de Londres : le verre et le métal moderne surplombent la brique et la pierre antique. C’est comme les différentes générations humaines : les nouvelles ne mesurent-elles pas plus que les anciennes ? Les jeunes gens ne sont-ils pas plus grands que leurs aînés ? Cela ne les empêche pas de faire ensemble des affaires florissantes.

S’ils ne sont pas britanniques, les gratte-ciel appartiennent à des investisseurs asiatiques, russes ou du Moyen-Orient. Ils hébergent des compagnies multinationales. Des employés du monde entier, et de tout âge, y passent leurs journées, sinon partie de la nuit, à travailler. On connaît les tours par leur nom, plutôt que par leur adresse, et il y en a trois en particulier que les Londoniens ont surnommés d’après leur forme : le Talkie-walkie, la Râpe à fromage et le Cornichon.

Un jour où j’écris dans un vieux pub du quartier, trois hommes viennent s’installer à la table d’à côté, pour discuter affaires. Le plus jeune, noué dans son costume neuf, étale des documents couverts de graphiques. Il essaie d’en expliquer les données mais il s’embrouille, froisse les papiers, la sueur au front. En face de lui, un vieil homme sinistre, dont la redingote usée sent le moisi, épluche minutieusement les documents avec une petite loupe de lecture. Quant au troisième, un gros jovial avec des boutons de manchettes qui brillent comme son crâne, il commente les chiffres au téléphone.

Ainsi sont les dragons de la finance, au cœur de la City. L’ancienne génération en impose à la nouvelle et les vieux font suer leur cadet. Cela ne les empêche pas de faire ensemble des affaires florissantes. D’ailleurs, ces trois-là sont probablement en train de négocier la vente de gratte-ciel à des investisseurs étrangers. En regardant bien mes voisins de table, je reconnais sans peine le Talkie-walkie, la Râpe à fromage et le Cornichon.

city

The City, London


Ceci vous a plu ? Essayez cela :

Le modèle

4 réflexions sur “La cité des dragons

  1. Surnom bien trouvé quand on voit ces buildings… Et portraits croqués avec tout le mordant et la vivacité dont vous faites souvent preuve pour nous régaler ! Maintenant, ce mimétisme mondial des grandes villes à quelque chose d’effrayant. Un monde ou l’homme à de moins en moins sa place il me semble, du moins il a sa place en bas de l’échelle pour nourrir le monstre qu’une élite a dompté à son profit.

    J'aime

    • Les sociétés modernes tendent à suivre le même modèle et les hommes aveuglés par le pouvoir ne se rendent pas compte de l’absurdité de ce qu’ils produisent. C’est une grande cornichonerie.

      Aimé par 1 personne

  2. Très jolie métaphore qu’on pourrait aussi inverser (quand les jeunes loups viennent trop souvent à pousser du pied jusqu’à les faire tomber les vieux de la vieille à qui, pourtant, on ne la faisait pas ! Le cornichon devient la rape qui prend la place du talkie etc.) J’aime toujours vos courts textes très observateurs du comportement de cette humanité qui parfois ne mérite pas ce nom.

    J'aime

    • Je suis heureux que nous partagions ce regard sur le comportement de nos pairs en société. La course au pouvoir suit une logique qui rend difficile de savoir qui sera le dernier des cornichons.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s